Avatars de lumière Diffusé le

La lumière des hologrammes

La dématérialisation de l'hologramme n'est toujours pas possible sans support physique. Et ce du fait que la lumière se déplace uniquement en ligne droite... Suivons le physicien Etienne Klein et son avatar à la découverte des nouvelles avancées de l'holographie. Et découvrons ce laser plasma à l'origine de microexplosions dans l'espace, quelques points lumineux pouvant dans l'avenir donner l'illusion d'objets en volume...
Premier épisode de la série "Avatars de lumière".

Réalisation : Armand Bernardi

Production : La Huit - Universcience - European physical society - Arte GEIE

Année de production : 2015

Durée : 6min07

Accessibilité : sous-titres français

La lumière des hologrammes

Etienne Klein

C’est la prise de la pastille…

Je suis l'avatar d’Etienne Klein, physicien au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives.

La technologie "motion-capture" consiste à scanner mon corps grâce à plusieurs caméras lasers tout autour de moi qui capturent mes mouvements. Un logiciel relie toutes ces images 3D entre elles, et on peut choisir de me voir sous n'importe quel angle…

A travers mon avatar, je peux apparaître hors de ces trois écrans, en trois dimensions. Je peux aussi me transporter à ma guise et donc aller n'importe où !

Au gré des métamorphoses de mon avatar, je peux changer complétement d'aspect…

…………………………………….

En vérité, cet hologramme, comme tous les hologrammes actuels, est un faux.

Jean-Luc Payno

Oui, il s’agit d’une illusion d’optique, ce procédé a été utilisé par Georges Méliès depuis le début du XXme siècle pour réaliser ses trucages. En fait une image bien réelle est projetée au niveau du sol et un film optique permet de matérialiser une image virtuelle sur la scène en arrière.

Etienne Klein

Les innovations actuelles visent à diffuser un hologramme sans aucun support physique et en couleurs. Tel est le Graal des chercheurs.

Jean-Luc Payno

Le Graal serait effectivement de trouver une solution sans aucun support physique

À titre d’exemple les télévisions 3D sans lunettes permettent d’avoir une vision réelle en 3D. Ces objets ressemblent à de vrais hologrammes mais il y a encore un support sous la forme d’un écran.

Le personnage, là aussi, semble réel mais il s’agit encore d’une illusion. La projection se fait sur un film laminaire d’eau exactement le même que vous réalisez lorsque votre robinet coule sur votre cuillère. Ça permet de faire un film très fin d’eau qui va accrocher la lumière du vidéo projecteur lors de l’animation

Toutes ces techniques qui utilisent un support ne permettent pas de faire apparaître la princesse Leïla au milieu de la pièce comme dans Star-Wars, pour une raison très simple : la lumière se déplace exclusivement en ligne droite. Entre une source de lumière au niveau du sol, la princesse Leïla et vos yeux malheureusement nous avons un angle que la lumière n’arriva jamais à faire naturellement.

Pour atteindre ce Graal, une nouvelle solution à base de lasers plasma permet de faire des micros explosions dans l’espace.

La combinaison de l’ensemble de ces micros explosions permet d’avoir un nuage de point en volume dans l’espace et d’avoir une illusion d’objet en volume.

La contrainte de cette technologie, c’est que chaque point lumineux génère une micro explosion et que ces points lumineux sont exclusivement blancs.

Etienne Klein

Dans quelques années, on réussira sans doute à diffuser, sans support, un hologramme en couleurs. On pourra même le toucher, grâce à une technologie en cours de développement...

Jean-Luc Payno

Un dispositif optique va permettre de générer un hologramme en temps réel. Cet hologramme va être modifié en fonction de la position de la main et chaque fois que la main va s’approcher de l’objet, l’hologramme va être recalculé en tems réel pour subir l’action de la main.

Ensuite pour créer une résistance mécanique par rapport au toucher, on va pouvoir détecter là où se trouve la main et dès qu’il y a un contact avec l’hologramme on va envoyer un flux d’air pour provoquer une  certaine résistance mécanique.

Etienne Klein

Les technologies qui visent à augmenter les performances du corps humain se développent. Certains esprits enthousiastes vont jusqu'à croire que l'homme abandonnera un jour son enveloppe physique pour devenir une pure conscience avec, comme seul corps visible, son avatar !

Cette notion d'avatar sera notre clé pour comprendre la lumière…

Au fond des grottes, l'Homme de la Préhistoire ne connaissait pas les lois géométriques qui régissent le parcours de la lumière. Pour lui, la seule réalité était l'interaction de la lumière du feu avec la matière de la paroi.

La lumière voyage en secret… jusqu'au moment où quelque chose la révèle. Ce "quelque chose" est un avatar de la lumière !

On ne peut comprendre la lumière que par ses avatars. Au prochain épisode, le tout premier d'entre eux : la photosynthèse !

Réalisation : Armand Bernardi

Production : La Huit - Universcience - European physical society - Arte GEIE

Année de production : 2015

Durée : 6min07

Accessibilité : sous-titres français