Actu de science Diffusé le

Des outils chez les dauphins

Une étude de l'université de Zurich, publiée le 25 juin 2020 dans Current Biology, suggère que les dauphins seraient capable du même type d'apprentissage que les grands singes ! C'est grâce à l'observation des dauphins de Shark Bay en Australie, qu'une équipe d'éthologues a constaté à la fois l'utilisation d'un nouvel outil par les cétacés - le coquillage - mais aussi un type d'apprentissage inédit chez cette espèce : l'apprentissage par les pairs.

Réalisation : Yseult Berger

Production : Universcience

Année de production : 2020

Durée : 2min24

Des outils chez les dauphins

Sur la côte Ouest australienne, dans l’immense zone marine protégé de Baie Shark, les grands dauphins redoublent d’ingéniosité en matière de techniques de pêche. 

Il n’est pas rare de les voir rabattre les poissons jusqu’au rivage avant de les croquer, ou plus surprenant, de placer une éponge sur leur museau pour fouiller les fonds marins. De cette façon, ils débusquent leurs proies enfouies dans le sable, sans se blesser.

La pêche à l’éponge est l'unique cas connu d'utilisation d'outils par des mammifères marins, à l'exception des loutres. 

Et il va falloir ajouter la maitrise d’un nouvel ustensile à l’actif des dauphins australiens : le coquillage !

Lors de campagnes d’observation menées entre 2007 et 2018, l’éthologue Sonja Wild du Max Planck institute et ses collègues ont pu observer le comportement suivant :

Le dauphin poursuit sa proie et la conduit à se cacher dans une coquille vide de gastéropode géant. Il insère ensuite son rostre dans la coquille, l'amène à la surface et la secoue énergiquement pour en faire sortir l'eau, de sorte que le poisson tombe dans sa gueule ouverte.

Les chercheurs ont pu observer ce comportement chez 19 dauphins différents. Mais vu la rapidité du geste, il est difficile d’estimer la fréquence réelle de cette technique, elle est certainement bien plus répandue.

Mais surtout, l’équipe s’est demandée comment ce comportement se transmet au sein de la communauté. Pour la pêche à l’éponge, les scientifiques ont découvert que l’apprentissage se transmet d’une génération à l’autre… et quasi exclusivement de mère en fille… 

Quant à la technique de la pêche au coquillage, Sonja Wild et ses collaborateurs ont eu la surprise de constater que cette technique se transmet par simple observation entre les membres de la colonie, quel que soit le sexe ou le lien de parenté.

Cet apprentissage social met pour la première fois en évidence les similitudes entre les cétacés et les grands singes, dans la façon dont les comportements culturels sont partagés.

Réalisation : Yseult Berger

Production : Universcience

Année de production : 2020

Durée : 2min24