Interviews Diffusé le

François Forget : de l'eau liquide à la surface de Mars ?

Ce n’est pas la première fois que la Nasa annonce la présence d’eau liquide sur la planète Mars. Mais les images révélées par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter n’en demeurent pas moins intéressantes. Pour décrypter cette information qui a fait grand bruit, nous avons rencontré François Forget, planétologue au CNRS.

Réalisation : Yseult Berger

Production : Universcience

Année de production : 2015

Durée : 3min35

Accessibilité : sous-titres français

François Forget : de l'eau liquide à la surface de Mars ?

Tout a commencé en 2011, lorsqu'une caméra à très haute résolution qui était en orbite autour de Mars depuis quelques années déjà, a montré, dans certaines régions sur Mars, sur des pentes, là où il fait le plus chaud, parfois au-dessus de 0°C, des traces noires, qui semblaient descendre, et qui évoquaient du sable mouillé avec de l'eau qui coulerait. Alors, on ne savait pas ce que c'était. Il y a eu plusieurs hypothèses qui ont été proposées par différentes équipes scientifiques. Est-ce que c'était parce que le Soleil chauffait un peu fort pour Mars, il y avait des mouvements de gaz qui faisaient des petites avalanches de sable, etc. Et parmi ces hypothèses, il y en avait une qui suggérait que cela pouvait être quelque chose de liquide, de l'eau. Alors, pas de l'eau comme on a de l'eau du robinet. Car l'eau du robinet sur Mars, l'eau pure, n'est pas stable du tout. Soit il fait beaucoup trop froid, et même quand il fait suffisamment chaud, la pression est tellement faible sur Mars que l'eau s'évapore tout de suite, et souvent elle boue directement. Donc elle n'est vraiment pas stable. Donc la théorie, ce qui a été proposé par ces chercheurs, c'était que peut-être cette eau serait stabilisée parce qu'elle serait saturée de sels. Différents types de sels, qui lui permettraient de se comporter comme ce qu'on appelle une saumure, donc un mélange de beaucoup de sel et un petit peu d'eau, et ça, c'est beaucoup plus stable. Ca peut être liquide à plus basse température, et aussi liquide à plus basse pression. Mais comment trancher ? La découverte a été de chercher quelle était la nature du sol aux endroits où on voyait ces coulées noires, et là, on a détecté de grandes quantités de sels. Alors pas du sel de table, pas du chlorure de sodium, mais des sels un peu exotiques, des perchlorates, qui ont les mêmes propriétés, qui font des saumures et qui permettent à l'eau d'être stable. Donc cette découverte-là qui a été annoncée. La prochaine étape, comme toujours en science, ça va être de confirmer. Avec d'autres équipes scientifiques, ils vont regarder les spectres, les données, les mesures qu'on a faits, et expliquer s'ils sont d'accord ou pas avec l'interprétation qui a été faite par cette première équipe. Et puis ensuite, il y a plein d'énigmes à résoudre. Par exemple, d'où vient l'eau ? Moi j'avoue que je ne sais pas. Parce que d'accord, on a des sels, d'accord ils permettent à l'eau éventuellement d'être liquide dans ces conditions, mais d'où vient cette eau ? Est-ce qu'elle vient de l'atmosphère ? Il est vrai que dans l'atmosphère de Mars, il y a un petit peu de vapeur d'eau. D'ailleurs, il y a des nuages qui se forment sur Mars. Des nuages de glace d'eau. Mais là, à cette saison-là, à cette endroit-là sous les tropiques, l'air est vraiment très très sec. Le taux d'humidité est extrèmement bas. Donc comment cette humidité très faible peut mouiller les sels et puis doucement les faire se condenser en eau liquide, ce n'est pas évident à comprendre. Il va falloir faire des calculs. Peut-être aussi qu'en fait, cette eau vient du sous-sol. Mais comment cela est possible ? Alors, on sait que sur Mars, très souvent dans de nombreux endroits, il y a de la glace dans le sous-sol, issue de climats passés, récents, des évolutions, il y a des périodes glaciaires, il y a quelques centaines de milliers d'années, quelques millions d'années. Mais à cet endroit-là, c'est pas évident. Donc on va mener l'enquête, résoudre d'où vient l'eau. Est-ce qu'il y a vraiment des sels, d'où vient l'eau. et puis ensuite, ce sera à long terme, si tout ça est confirmé, si on arrive à se convaincre qu'il y a vraiment un petit peu d'eau liquide, même saturée en sel, ce sera intriguant d'essayer de comprendre ce qu'il peut y avoir avec ça, toujours la question à 100 milliards de dollars derrière, est-ce que la vie, des bactéries capables de survivre dans des conditions si extrêmes, pourraient exister là. Franchement, c'est très très peu probable. Mais c'est intriguant. Donc on va mener l'enquête, avec les moyens dont on dispose actuellement pour observer cet endroit-là.

Réalisation : Yseult Berger

Production : Universcience

Année de production : 2015

Durée : 3min35

Accessibilité : sous-titres français