Actu de science Diffusé le

Les tortues brisent le silence

La tortue n’est pas réputée pour être des plus bavardes. Elle est même souvent qualifiée de muette… à tort. Une nouvelle étude analyse le comportement acoustique d’une cinquantaine de vertébrés présumés non-vocaux. Les chercheurs ont ainsi révélé l’existence de communications sonores entre ces espèces. Une découverte qui revisite l’histoire évolutive des tétrapodes et des poissons pulmonés.

Sources :
Nature - Common evolutionary origin of acoustic communication in choanate vertebrates | Nature Communications,
AFP

Réalisation : Léocadie Martin

Production : Universcience

Année de production : 2022

Durée : 1min42

Accessibilité : sous-titres français

Les tortues brisent le silence

Les oiseaux chantent, la grenouille coasse, les abeilles bourdonnent. De nombreux animaux communiquent entre eux, plus ou moins bruyamment. C’est un outil crucial pour faciliter la parentalité, la séduction et la reproduction. Mais le son n’est pas l’apanage de tous. La tortue, dépourvue de cordes vocales, est souvent qualifiée d’espèce muette. Mais est-ce vraiment le cas ? Des chercheurs ont enregistré des sons émis par 50 espèces de tortues, principalement aquatiques et déjà en captivité. Ils ont également isolé le comportement acoustique de 3 autres vertébrés considérés comme non-vocaux et souvent négligés dans les recherches sur la communication animale. Les résultats obtenus - quelques secondes de bruit - constituent la preuve d’une communication acoustique parmi ces espèces. Des couinements, des grincements, des gazouillis... allant parfois jusqu’à des tonalités plus complexes. Certaines possèdent même un riche répertoire et sont capables d’articuler leurs vocalisations en fonction des situations. Lorsqu’elles souhaitent s’accoupler ou éclore d’un œuf par exemple. Ces variations sonores laissent entendre qu’il s’agit bien d’une communication et non de simples sons produits lors de la respiration. Cette nouvelle étude permet de requalifier des espèces précédemment considérées comme silencieuses. Elle revisite également l’histoire évolutive des vertébrés. À partir de ces enregistrements, les chercheurs ont cartographié l’origine de ces comportements acoustiques. La communication des tétrapodes et des poissons pulmonés remonteraient à un ancêtre commun. Il y a plus de 400 millions d’années, bien avant l’apparition des premiers dinosaures...

Réalisation : Léocadie Martin

Production : Universcience

Année de production : 2022

Durée : 1min42

Accessibilité : sous-titres français