Sur les traces de… Diffusé le

Richard Dawkins | Le gène égoïste

Une vision originale de l'évolution du vivant centrée sur les gènes a été proposée en 1976 par l'éthologiste britannique Richard Dawkins dans son ouvrage "Le gène égoïste". En prenant pour exemple le comportement des fourmis.

Un épisode de la série "Sur les traces de ».

Réalisation : Mathieu Perdoncin

Production : Universcience, Educagri éditions, Dimson, France Télévisions

Année de production : 2012

Durée : 2min06

Accessibilité : sous-titres français

Richard Dawkins | Le gène égoïste

Le gène égoïste 1.

En 1976, Richard Dawkins publie son ouvrage majeur au titre provocateur : "le gène égoïste". Il y développe une vision de l'évolution du vivant centrée sur le gène. 2. Les gènes libres et indépendants dans leur voyage au travers des générations s'associent avec d'autres, le temps de bâtir les "machines à survie et à réplication" que nous, organismes terriens et mortels, sommes. La compétition pour la réplication caractérise la vie dès ses origines. 3. Que ces gènes aient au cours des milliards d'années d'évolution, programmé et utilisé des moyens de plus en plus complexes pour assurer leur réplication ne change pas ce constat : l'unité d'évolution, ce sont bien les gènes, et non pas l'organisme ou l'espèce. 4. Sommes nous des machines, des robots, programmés pour répliquer nos gènes du mieux possible pour eux-mêmes ? Aussi provocateur et étonnant que cela puisse paraître, notre compréhension de l'évolution du vivant laisse penser que oui ! 5. C'est cette vision centrée sur le gène qui éclaire toute l'évolution du vivant. On peut citer la sexualité ou la sénescence, l'évolution de l'altruisme ou l'infanticide pour ne pendre que quelques exemples. 7. Le comportement altruiste des fourmis sacrifiant leur propre reproduction au profit de celle de la reine, ne s'explique pas, malgré les apparences, pour la survie et le bien de l'espèce, mais pour les gènes permettant d'exprimer ce comportement. L'alliance des ouvrières à leur reine est tel que cette division des tâches, y compris celle de la reproduction des gènes, a été sélectionnée. 8. Alors… Que faut-il en retenir ? Cette vision du vivant propose de prendre le "point de vue du gène", dont les chances de réplication sont le moteur même de l'évolution darwinienne. 9. Le succès de cette théorie scientifique pour expliquer l'évolution du vivant autrement que par "la survie de l'espèce", ne doit pas masquer sa plus grande menace : celle d'être sujette à extrapolation morale, philosophique ou politique.

Réalisation : Mathieu Perdoncin

Production : Universcience, Educagri éditions, Dimson, France Télévisions

Année de production : 2012

Durée : 2min06

Accessibilité : sous-titres français