Ciel ! Dernière diffusion le

Sirius et le Grand Chien plein sud

Regardez plein sud vers 23 heures : vous verrez étinceler Sirius, l’étoile principale de la constellation du Grand Chien, la plus brillante du ciel. Toute la constellation se trouve dans la Voie lactée d’hiver et mérite d’être observée avec une paire de jumelles ou une petite lunette.

Réalisation : Bernard Nomblot

Production : Universcience

Année de production : 2018

Durée : 1min49

Accessibilité : sous-titres français

Sirius et le Grand Chien plein sud

Si vous regardez plein sud vers 23h, vous verrez étinceler Sirius, l’étoile principale du Grand Chien, qui est aussi la plus brillante étoile du ciel. Toute la constellation se trouve dans la Voie lactée d’hiver et mérite d’être observée avec une paire de jumelles ou une petite lunette. La région fourmille d’étoiles et les deux qui dessinent la taille du Chien montrent un joli contraste de couleur. L’une est bleutée et l’autre orangée. Essayez de les différencier… Juste sous Sirius se trouve le très bel amas M 41, visible à l’œil nu sous un ciel parfait. Il a été incorporé par Charles Messier dans son catalogue d’objets célestes en 1765. Il est brillant et contient près du centre une étoile de teinte orangée. A gauche de Sirius, on trouve encore deux autres amas d’étoiles découverts par Charles Messier en 1771 alors qu’il observait le ciel depuis l’Hôtel de Cluny, à Paris. Ces deux amas portent les numéros 46 et 47 du catalogue de Messier. Ils sont très dissemblables. M 47, le plus proche de Sirius, est assez petit, brillant et coloré. M 46 est plus vaste et formé d’étoiles faibles. Il contient une nébuleuse planétaire, reste d’étoile morte qui ne se voit bien qu’avec un gros télescope.

Réalisation : Bernard Nomblot

Production : Universcience

Année de production : 2018

Durée : 1min49

Accessibilité : sous-titres français