Image d'artiste du retour d'humains sur la Lune crédit: Nasa

Des astronautes américains foulant à nouveau le sol lunaire ? C’est en tout cas le souhait de Donald Trump, le président américain.

Le vice-président, Mike Pence, l’a annoncé le 26 mars dans un discours très critique envers la Nasa, prononcé à Huntsville, en Alabama. Le retour sur la Lune était jusqu’à ce jour prévu pour 2028, mais la mise au point du lanceur lunaire, le Space Launch System, prend actuellement du retard et son coût explose…

Le vice-président a fixé pour objectif l’alunissage d’un équipage américain, au pôle sud de notre satellite, dès 2024, quitte à utiliser des lanceurs venant de compagnies privées.

Dans sa réponse au discours, l’administrateur de la Nasa, Jim Bridenstine, a relevé le défi. Mais aucun élément n’a été livré concernant l’augmentation budgétaire dans les cinq années à venir.