image légendée

Ce qu'aurait dû être la mission de Vikram sur la Lune ©Isro

L’atterrisseur lunaire Vikram lancé par l’Inde ne répond plus. La sonde a tenté de se poser près du pôle sud de la Lune le 6 septembre, mais a cessé d’envoyer des données à quelques centaines de mètres au-dessus du sol. Il est probable qu’un dysfonctionnement au moment de l’atterrissage, peut être une saturation de l’ordinateur de bord, soit responsable de cet échec.

Mais tout n’est peut-être pas joué. L’ISRO, organisation spatiale indienne, a annoncé que l’autre partie de la sonde, l’orbiteur Chandrayaan 2, aurait photographié Vikram à moins de 500 mètres du site d’atterrissage prévu. La presse indienne indique que l’atterrisseur serait intact et couché sur le côté. Difficile de savoir ce qu’il en est tant que l’ISRO ne publiera pas d’image.  L’orbiteur américain LRO, toujours actif autour de la Lune depuis dix ans, devrait photographier la région d’ici quelques jours et permettre d’en savoir plus.

Si ce qu’annonce l’ISRO est vrai, il ne reste qu’une dizaine de jours pour essayer de communiquer avec Vikram dont la mission doit durer deux semaines.