trou noir

Image du trou noir M87 publiée le 10 avril 2019 par l’équipe Event Horizon Telescope © EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY/AFP –

Les 347 scientifiques ayant collaboré pour produire la première image d’un trou noir en avril dernier ont été récompensés jeudi du Breakthrough Prize, un prix américain doté de trois millions de dollars qui se présente comme les « Oscars de la science ».

L’équipe internationale de l’Event Horizon Telescope, dirigée par l’astronome américain Shep Doeleman du centre d’astrophysique Harvard-Smithsonian, avait fait la une de l’actualité mondiale le 10 avril en publiant l’image du trou noir M87, cerclé d’un halo lumineux et flamboyant de gaz inéluctablement aspirés.

equipe

Plusieurs membres de l’équipe de recherche de l’Event Horizon Telescope lors de la présentation des résultats à Washington le 10 avril 2019 © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP CHIP SOMODEVILLA Retour sur la dépêche

L’image avait été produite grâce aux observations simultanées en avril 2017 de huit radiotélescopes répartis sur la Terre et braqués sur M87.

Les astronomes avaient ainsi transformé notre globe en une sorte de télescope géant, afin d’obtenir une résolution sans précédent. C’est cette résolution inédite d’observation astronomique qui a permis de voir la silhouette du trou noir en détail, pour la première fois, et de confirmer les prédictions théoriques sur la structure de ces objets célestes.

« Pendant des années, je disais aux gens que nous allions obtenir l’image d’un trou noir, et ils me répondaient qu’ils me croiraient quand ils la verraient. La communauté scientifique exprimait un certain degré de scepticisme, ce qui est normal », dit Shep Doeleman, le directeur du projet. « Quand on obtient enfin la preuve, quand on réussit une telle percée, on ressent vraiment la satisfaction d’avoir donné naissance à un nouveau champ de recherche ».

portrait

La chercheuse Katherine Bouman, qui a travaillé sur l’algorithme ayant produit l’image finale du trou noir, lors d’une audition au Congrès américain le 16 mai 2019 à Washington © AFP Andrew CABALLERO-REYNOLDS

« Nous sommes désormais dans l’ère des images de haute précision des trous noirs », poursuit-il. « Nous pouvons faire des cartes de l’espace-temps pour la première fois ».

Le Breakthrough Prize a été lancé par des entrepreneurs de la Silicon Valley pour récompenser des percées dans la recherche fondamentale, et en est à sa huitième édition.

Les autres catégories sont les sciences de la vie, où quatre chercheurs sont primés pour des travaux sur l’obésité, le vieillissement des cellules, la douleur et la démence (Jeffrey Friedman de l’université Rockefeller, Franz-Ulrich Hartl de l’Institut Max Planck pour la biochimie, Arthur Horwich de l’université Yale, Virginia Man-Yee Lee de l’université de Pennsylvanie), ainsi que les mathématiques (Alex Eskin de l’université de Chicago), avec un prix spécial de physique fondamentale accordé pour l’invention de la supergravité (Sergio Ferrara du CERN, Daniel Freedman du MIT et Stanford, Peter van Nieuwenhuizen de l’université de Stony Brook).