image légendée

Le patron d’Amazon Jeff Bezos, fondateur de la société spatiale Blue Origin, qui teste ses fusées au Texas © Blue Origin/AFP Ho

La société spatiale américaine Blue Origin, fondée par le patron d’Amazon Jeff Bezos, a réussi mardi un nouveau vol d’essai de sa petite fusée de tourisme spatial, sans qu’on sache quand le premier vol avec passagers aura lieu.

La capsule New Shepard a été propulsée au-dessus de la frontière de l’espace par une petite fusée réutilisable qui revient se poser à la verticale, et dont c’était le septième vol consécutif. La capsule, dans laquelle six passagers prendront place un jour, a atteint 107 kilomètres d’altitude, selon des données préliminaires. Puis la capsule est revenue atterrir dans un nuage de poussière dans le désert de l’ouest du Texas, ralentie par des parachutes. Durée totale du vol : 10 minutes et 15 secondes.

Blue Origin avait dévoilé auparavant l’intérieur de la capsule : six sièges, dossiers à l’horizontale, près de très grands hublots, et un intérieur à l’éclairage soigné, équipé de multiples caméras pour immortaliser les quelques minutes où les « touristes » flotteront dans l’habitacle pour admirer la courbure de la Terre.

Cet été, la concurrente Virgin Galactic avait également montré l’intérieur du vaisseau qui est censé un jour aussi emmener des passagers privés quelques minutes à la frontière de l’espace.

Mais aucune des deux sociétés n’a annoncé le début des vols commerciaux, attendus depuis des années. En attendant, Blue Origin offre à des clients un banc d’essai pour des équipements spatiaux : mardi, la fusée a ainsi permis de tester des appareils en train d’être développés par la Nasa pour aider les futurs astronautes à atterrir sur la Lune.