Cambroraster falcatus

Reconstitution de Cambroraster falcatus. Crédit : Lars Fields © Royal Ontario Museum

Un prédateur particulièrement vorace terrorisait les fonds marins il y a environ 506 millions d’années. Inconnu jusqu’alors, le fossile de cette nouvelle espèce d’arthropode a été découvert dans les roches du parc national Kootenay, dans les Rocheuses canadiennes (site dit des schistes de Burgess) par des paléontologues du Musée royal de l’Ontario et de l’Université de Toronto. Le fossile est décrit dans les Actes de la Royal Society B. du 31 juillet 2019.

Baptisé Cambroraster falcatus, son nom renvoie à la fois à la période cambrienne où cette créature régnait et à la forme de ses griffes antérieures en râteau. falcatus fait référence à sa carapace en forme de faucille.

L’animal pouvait atteindre 30 centimètres de long. « Une taille impressionnante pour la période où il vivait, car la plupart des animaux vivant pendant la période cambrienne étaient plus petits que votre petit doigt », explique Joe Moysiuk, un doctorant du Royal Ontario Museum qui a dirigé l’étude.

Il possède une tête énorme avec une gueule en forme de tranche d’ananas dotée de plaques acérées. Sa large carapace comme un bouclier recouvrait sa tête et la plus grande partie de son dos lui donnant un faux air de vaisseau spatial. C. falcatus a peut-être utilisé ses longues griffes hérissées pour ratisser le sable et former une sorte de panier dans lequel il a piégé des animaux tels que des vers, des petits arthropodes et même des petits poissons.

fossile

Fossile complet de Cambroraster falcatus, montrant les yeux et le corps avec des volets de natatoires appariés sous la grande carapace. Le schiste dans lequel le fossile était enseveli a été fendu pour laisser des parties du corps des deux côtés (à droite et à gauche).

Son anatomie insolite met en lumière la diversité des tout premiers parents d’insectes, de crabes, d’araignées et de leurs parents. Les chercheurs ont maintenant trouvé des centaines de fossiles de l’ancien arthropode – dont un montrant le corps entier de la créature, à l’avant et à l’arrière, dans les schistes de Burgess (Canada) réputés pour leurs magnifiques fossiles d’organismes à corps mou.

Les découvertes fossiles précédentes évoquaient un écosystème relativement simple avec Anomalocaris, un prédateur semblable à une crevette, au sommet, et quelques arthropodes plus petits spécialisés, tels que des trilobites, dans les fonds marins. C. falcatus, lui, révèle un nouveau type de prédateur vorace qui occupait probablement sa propre niche, se nourrissant de tout ce qui vivait dans les fonds sablonneux.