Journal d’un archéologue du merveilleux Diffusé le

Les retrouvailles

Les archéologues Olivier Weller et Pierre-Arnaud de Labriffe visitent le château de Neuville, à Gambay. C'est là qu'a été tourné en 1970 le film de Jacques Demy, Peau d'âne. Ils repèrent chaque lieu en fonction de leur connaissance intime du film. Bientôt, ils marchent vers la petite forêt à l?entrée du parc. Pierre-Arnaud se souvient que l?équipe de décoration avait cloué des marches contre un arbre pour que Jacques Perrin, qui joue le Prince, puisse plus facilement monter sur le toit de l?appentis de la cabane de Peau d?âne. Cette image du film leur vient précisément à l?esprit : la cabane dans la forêt, c?est là que se réfugiait le personnage joué par Catherine Deneuve. Drôle d?équipée archéologique qui consiste à chercher un clou planté dans un chêne, à fouiller un site où une construction toute provisoire a été érigée il y a plus de quarante ans. C'est ce qu'on appelle l'archéologie du temps présent, une nouvelle spécialité en devenir des sciences humaines.

Premier épisode du "Journal d'un archéologue du merveilleux"

Réalisation : Pierre Oscar Lévy

Production : Universcience, Look at Science, Ciné Tamaris, Laboratoire Trajectoires, Vidéo de poche

Année de production : 2017

Durée : 5min17

Accessibilité : sous-titres français

Les retrouvailles

Les retrouvailles

Voix off Olivier Weller : Je m’appelle Olivier Weller, archéologue de la préhistoire. Je me suis lancé dans une drôle d’aventure. Il me faut me souvenir de tout, alors j’écris une sorte de journal de bord.

L’archéologie peut-elle raconter les contes de fées ? La fouille d’un site où a été tourné à l’été 1970 le film de Jacques Demy, Peau d’âne, devrait apporter des réponses.

Olivier Weller : La cave du château donc.

Pierre Arnaud De Labriffe : Voilà où peut-être un des scènes a été tournée

Oliver Weller: En fait il y a quand même une partie des des scènes qui c’est, qui ce sont, qui ce sont déroulées dans le, dans le château quand même

Pierre Arnaud De Labriffe : bé justement, j’étais assez surpris, il y en a peut être une mais ça il faudra, qu'on, qu’on vérifie. Il y en a peut-être une dans une des caves.

Voix off  Olivier  Weller : Ce 30 avril 2012 quand mon ami Pierre Arnaud De Labriffe, me fait visiter son château situé à Gambais au fin fond de la forêt de Rambouillet, je suis loin de me douter de toutes les surprises que je vais rencontrer dans cette aventure.

Oliver Weller: Parce que le château on le voit pas du tout apparaître dans le film

Pierre Arnaud De Labriffe : Non non non non.

Voix off  Olivier  Weller : Construit au XVIème siècle, le château appartient à sa famille depuis la Révolution. Vendu comme bien national, il a été racheté par le marquis de Labriffe en 1795, son précédent propriétaire ayant été guillotiné deux ans auparavant sous la Terreur.  

Pierre Arnaud De Labriffe : Alors on va aller voir là une, un endroit où il y a une scène très courte que j’avais pas d’ailleurs, j’avais jamais fait attention, une scène qui est tourné dans la cave où il y a une des jeunes filles qui se préparent pour aller, pour aller essayer la ...

Oliver Weller : la bague

Pierre Arnaud De Labriffe : la bague

Oliver Weller : ah oui, donc c’est en voyant le film que t’as ...

Pierre Arnaud De Labriffe : voilà exactement

Oliver Weller : que t’as retrou ... reconnu la pièce

Voix off Oliver Weller : Avec mon équipenous allons essayer de tirer tous les fils possibles pour comprendre,  les liens et les différences entre le cinéma, ses restes matériels, le texte de Charles Perrault et la tradition populaire.

Pierre Arnaud De Labriffe : Par ici.

Oliver Weller : C’est immense

Voix off Oliver Weller: Recueillir les témoignages des participants au tournage, rencontrer des scientifiques tout cela devrait nous faciliter les fouilles.

Pierre Arnaud De Labriffe : Je suis à peu près sûr, je pense que c’est ici, il y a une deuxième, il y a une deuxième cave un peu équivalente.

Donc il y a sans doute leur petit établi de travail qui est justement là à gauche. Il y a un feu dans la cheminée, et il y a une, justement une jeune fille qui va, qui va essayer la bague, qui rentre par, par une par une par une porte à couloir sans doute, sans doute celui-là.

Extrait Peau d’Âne

Première Jeune Femme : La mère dépêchez-vous
Car le Prince attend après nous
Deuxième Jeune Femme : Miracle mon doigt maigrit encore
Première Jeune Femme : C'est le mien qui passera l'anneau d'or
Deuxième Jeune Femme : Aïe, aïe ma peau s'en va en lambeaux
Première Jeune Femme : Le mien est pelé jusqu'à l'os
La mère : Cette punition n'est point volée

Car vous n'êtes que deux écervelées

Oliver Weller : Moi je t’avoue que ça me rappelle quelque chose et entre autre la plaque foyère là de la cheminée, je crois l’avoir vu apparaître dans la pièce de la cuisine du château.

Le projet de faire ce documentaire, est né donc, à la fois d’une passion pour le film de Jacques Demy de Peau d’âne et puis à la fois parce que tu avais effectivement des souvenirs très très aigus, très précis, très pointus, très détaillés, du tournage donc euh…

Pierre Arnaud De Labriffe : Quelques souvenirs, quand même pas…

Oliver Weller : Quand même, ce souvenir qu’il y avait un clou, planté dans l’arbre pour que le Prince puisse grimper et enfin découvrir la princesse euh dans sa cabane. ou encore le fait de se souvenir que la cabane était resté debout pendant trois ou quatre ans si j’ai bon souvenir. Ce qui veut dire que la cabane était fait en matériau solide et donc qu’on a des chances de retrouver quelque chose euh en faisant la fouille de ce décor de cinéma.  

Pierre Arnaud De Labriffe : Voilà, c’est celle là

Oliver Weller : donc on est sur celle-ci. Ok

Pierre Arnaud De Labriffe : Donc on est juste au

Oliver Weller : ca c’est l’entrée

Pierre Arnaud De Labriffe : juste au carrefour. On est à la cote 126

Oliver Weller : 126, soyons précis.

Voix off Oliver Weller : Et nous sommes partis à la recherche d’un clou.

Pierre Arnaud De Labriffe : ah ouais là, là il y a un clou.

Oliver Weller off : Ce clou  nous permet d’identifier le lieu du tournage des scènes de la cabane de Peau d’âne.

Oliver Weller : Et donc c’est bien là, à cet endroit là, que le le le carrosse s’arrête

Pierre Arnaud De Labriffe : exactement

Oliver Weller : pour aller, pour aller, demander à la princesse de de faire un gâteau. Et puis c’est bien sur un de ces chênes là que le laquet du carrosse s’endort en attendant que le gâteau soit cuit.

Oliver Weller : Le bloc, la maison ici.

Pierre Arnaud De Labriffe : voilà, et tu vois il y a juste, il y a juste l’espace, après il faudra qu’on configure comment est fichue la maison par rapport au chêne

Voix off Oliver Weller : Le site de la cabane retrouvé ce jour-là permet de préparer les fouilles de Peau d’âne, une drôle d’entreprise qui en surprenait plus d’un.

Mais en archéologie, pour réunir les spécialistes et préparer le terrain c’est un travail méticuleux et long, il faudra attendre 5 mois pour que le 28 septembre 2012 commence la prospection.

Réalisation : Pierre Oscar Lévy

Production : Universcience, Look at Science, Ciné Tamaris, Laboratoire Trajectoires, Vidéo de poche

Année de production : 2017

Durée : 5min17

Accessibilité : sous-titres français