Abécédaire de la biodiversité Publié le

L comme lapin

L’introduction d’une espèce sur un territoire n’est pas anodine. L’Australie l’a vérifié avec le lapin qui, en quelques décennies, est devenu une espèce invasive. Un épisode de la série « Abécédaire de la biodiversité ».

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min40

Accessibilité : sous-titres français

L comme lapin

À l’origine, la nature australienne ne possédait aucun des gibiers prisés en Europe. En 1859, l’idée vînt à un chasseur britannique expatrié d’apporter une touche familière à ce paysage exotique : une vingtaine de lapins, importés d’Angleterre. Mais quelques spécimens, réchappés des parties de chasse s’en allèrent goûter à la nature australienne…

Cette nouvelle terre se révéla étrangement bienveillante : aucun prédateur ne contrariait leurs désirs. Les lapins s’accouplaient,  se multipliaient : cinquante ans plus tard, six cents millions de lapins profitaient de ses pâturages et de ses cultures locales, déréglaient la plupart des écosystèmes et privaient les espèces endémiques de nourriture.

Bien des artifices furent inventés pour rétablir l’ordre naturel initial… jusqu’à l’expérimentation d’armes biologiques. Mais malgré tous les efforts pour contenir l’espèce invasive, deux cents millions de lapins font aujourd’hui partie du paysage australien.

La mobilité croissante des hommes entraîne l'introduction d'espèces animales dans des milieux inadaptés, et multiplie ainsi les cas d'espèces invasives.

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min40

Accessibilité : sous-titres français