Reportage Publié le

Le nano de la méduse

500 000 tonnes de nanoparticules sont produites par an dont la majorité se perd dans les eaux, ce qui peut s'avérer être un risque sanitaire majeur. Or, le mucus de méduse constitue un filtre naturel, capable de débarrasser les eaux des substances microscopiques qu'aucun système de filtration actuel ne permet de retenir. Philippe Barthélémy, chimiste (Inserm), Alain Thierry, biologiste (Institut Méditerranéen de Bio-écologie) et Fabien Lombard, zoologue (Observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer), nous expliquent cette découverte prometteuse. Voilà de quoi redorer le blason des animaux indésirables qui pullulent sur certaines côtes au risque de gâcher les vacances des baigneurs !

Réalisation : Jean-François Comminges

Production : Labo d'images, Inserm, IMBE, Cerege

Année de production : 2016

Durée : 7min20