À bord du Nanotilus Diffusé le

Athérosclérose, prisonniers du vaisseau

Avec les gravures des romans de Jules Verne et les images de l’Inserm, ce voyage à l’intérieur du corps humain nous emmène cette semaine dans les veines et artères... pour soigner l’athérosclérose ! Un épisode de la série « A bord du Nanotilus »

Réalisation : François Demerliac

Production : Universcience, Inserm, Virtuel productions

Année de production : 2011

Durée : 2min24

Accessibilité : sous-titres français

Athérosclérose, prisonniers du vaisseau

- Une nouvelle méthode d'investigation du corps humain est la miniaturisation.

Grâce à elle, l'équipe de savants réunis autour du capitaine Nemo a pu sauver une jeune femme.

Ils entament une nouvelle plongée.

Que vont-ils bien pouvoir découvrir ?

- Capitaine, notre vitesse diminue !

- Que se passe-t-il ?

La force du courant diminue.

- Le Nanotilus s'immobilise.

Il risque d'obstruer le vaisseau sanguin dans lequel il navigue.

- Notre patient est très agité, il risque la syncope.

- Il y a des excroissances qui nous empêchent de passer.

- Pourtant, il devrait passer sans problèmes.

- L'athérosclérose est la 1re cause de mortalité. Des plaques de graisse, ou athéromes, se déposent sur les parois des veines et des artères, en diminuent le diamètre

et provoquent des lésions.

S'ensuivent des douleurs, des vertiges, un essoufflement et des accidents vasculaires ou cardiaques, comme les AVC et l'infarctus.

- Les causes sont multiples : l'âge, une prédisposition génétique, mais aussi le stress, le tabac, une mauvaise alimentation et le manque d'activité physique.

- Paré à la manoeuvre. Nous allons libérer le stent. 3, 2, 1, 0...

Allez-y !

(Explosion)

- C'est parti, capitaine. Le stent est largué.

- Heureusement, des traitements existent. Des procédés mécaniques, comme le stent, peuvent dilater les vaisseaux bouchés et sont très efficaces.

D'autres matériaux, et en particulier des biomatériaux, sont à l'étude pour réparer ou remplacer des vaisseaux abîmés.

Demain, la solution viendra peut-être de la recherche génétique et du dépistage précoce de ceux d'entre nous qui présentent un risque.

(Générique)

Réalisation : François Demerliac

Production : Universcience, Inserm, Virtuel productions

Année de production : 2011

Durée : 2min24

Accessibilité : sous-titres français