Corpus, paroles de jeunes Publié le , mis à jour le

Paroles de jeunes sur le tabac

Chencho, Laura, Élise, Yaël et les autres ont entre 13 et 18 ans. Ils sont filles et garçons, vivent en ville ou à la campagne, habitent seuls ou chez leurs parents. Ils nous racontent, chacun à leur manière, l’expérience de leur première cigarette. Entre désir de grandir, d’appartenir au groupe et considérations économiques, certains ont choisi de continuer à fumer et d’autres pas… Un film pour mieux comprendre et donc mieux combattre cette addiction.

Un épisode de la série « Corpus ».

Pour en savoir plus sur le corps humain : le site Corpus.

​​

Réalisation : Jérôme Dubreuil , Carole Ghilini

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 3min48

Accessibilité : sous-titres français

Paroles de jeunes sur le tabac

Intervenante 1

-La première fois que j'ai fumé, c'était pour imiter mes copines.

Intervenante 2

-Je ne fume pas parce que je ne côtoie pas de gens qui fument.

Les gens qui commencent à fumer, c'est parce qu'ils en côtoient.

Intervenant 3

-J'ai déjà piqué une cigarette à mes parents pour tester avec un copain.

Tout le monde l'a fait. C'est normal, quand on est petit, on veut tester.

"Je suis un rebelle, je fume et je bois une bière !" Intervenante 1

-Mes amies le faisaient, donc j'étais à l'écart.

Je l'ai ressenti comme ça. C'est pour ça que j'ai essayé de fumer.

Intervenant 4

-Depuis tout petit, ma mère fumait, et dans ma tête, c'était : "Passe-moi ta cigarette, je goûte, je te la rends mais au moins, j'ai essayé." Intervenante 1

-Je n'avalais pas la fumée.

On m'a dit de le faire et c'est à partir de là que j'ai arrêté.

Intervenante 5

-Je trouvais le paquet joli et je savais que mes copains fumaient ça.

Ça sentait la menthe, j'aimais bien, donc j'en ai pris.

Le lendemain, j'ai recommencé et ainsi de suite.

Intervenant 6

-On m'a proposé et j'étais un peu dans l'action, donc j'ai dit : "Tu peux m'en passer une ?" J'ai fumé une cigarette et je me suis mis à fumer.

Intervenante 1

-Au début, j'ai tenu deux jours, quand même.

Après, j'ai arrêté parce que ça ne me plaisait plus.

C'était désagréable, l'odeur aussi.

Ce n'était pas pour moi.

Intervenante 7

-Il y en a qui trouvent que ça fait cool, mais moi...

Si on fume ou pas, c'est pareil.

Intervenant 3

-Tous tes potes fument, tu trouves ça cool, rebelle.

Tu le fais pour désobéir aux parents.

Intervenante 2

-C'est un peu braver une interdiction.

C'est interdit, donc on veut le faire.

Intervenant 8

-Pour se soulager, on va dire, d'un stress permanent, dans la scolarité ou la vie courante.

Intervenant 3

-Ça coûte extrêmement cher, c'est nocif.

Pour moi, en ayant déjà testé plus d'une fois, ça n'a aucun goût, c'est même dégueulasse, disons-le, ça ne fait pas d'effet...

Je ne trouve pas de bons côtés à la cigarette.

Intervenant 8

-Je trouve ça dommage de mettre un prix élevé à quelque chose qui ruine la santé.

Étant coureur, je sais que ça fait baisser le niveau.

Intervenante 2

-Fumer, ça peut être une manière de montrer qu'on est quelqu'un, d'important, qui fume, qui est populaire, qui fait des choses extraordinaires, même si fumer n'est pas extraordinaire, ça permet aux gens de se sentir supérieurs.

Intervenant 4

-Je crois que c'est surtout un signe de maturité.

Ca veut dire : "Je suis grand, je peux me débrouiller maintenant." Intervenante 5

-Je peux arrêter.

Si je ne fume pas pendant 2 semaines, ça ne me manquera pas.

J'éprouve du plaisir à tenir une cigarette.

Intervenant 6

-Le premier pétard que j'ai fumé, c'était à 13 ans et demi, peut-être.

C'était euphorique, sympathique on a rigolé, on a eu des fous rires, on ne s'arrêtait plus.

Intervenant 9

-Je n'ai pas vomi mais je n'étais pas bien.

Je suis rentré chez moi, je me suis allongé.

Ma mère s'est demandé pourquoi je rentrais à 4h pour aller dormir.

Intervenante 5

-Ça m'est arrivé de fumer, fumer.

Et pas que de fumer.

Je ne le ferais plus aujourd'hui parce que je sais où ça mène et ce n'est pas la solution.

Intervenant 6

-Ce n'est pas dangereux si on fume de temps en temps, avec ses copains ou le soir, une fois, avant de dormir, parce que le lendemain, on peut dormir toute la matinée ou pour profiter d'une certaine musique ou d'un film.

Intervenant 3

-Il faut faire gaffe.

Ça me fait peur, j'en ai connu qui étaient bien dépendants et ça m'a fait peur.

Réalisation : Jérôme Dubreuil , Carole Ghilini

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 3min48

Accessibilité : sous-titres français