Journal des pôles Diffusé le

Echantillon de banquise

En Terre Adélie, à 2 km au nord de la base Dumont d'Urville, le travail des scientifiques continue malgré la glace fragilisée par le redoux : prélèvements de glace, d'eau de mer et de sédiments Ces données serviront à mieux connaître les courants froids océaniques et l'assimilation du CO2 en Antarctique.

Un épisode de la série "Journal des pôles".

Réalisation : Françoise Augier

Production : Universcience, Ipev, CNRS Images

Année de production : 2012

Durée : 1min18

Accessibilité : sous-titres français

Echantillon de banquise

Dumont d’Urville, Terre Adélie, à 2 km au nord de la base, 3 novembre 2007

Eparpillement de couleurs sur la banquise. Désordre apparent d’une journée agitée. Après l’événement que constitue toute arrivée d’hélicoptère pour le ravitaillement de notre base, nous nous sommes frottés à l’animation de la faune estivale enfin de retour, nombreuse et bruyante, l’arrivée des manchots Adélie et le départ des manchots empereurs, tous très attirés par notre déballage coloré. Sous un soleil rendu plus agressif par le trou de la couche d’ozone, situé juste au-dessus de nos têtes, dans le froid et le vent, nous menons vaille que vaille notre programme de prélèvements de glace, d’eau de mer et de sédiments. Nous recueillons ainsi une mine d’informations sur le climat, les courants froids océaniques et l’assimilation de CO² en Antarctique. Belle et sympathique journée donc, mais pas sans risque. Nous sommes en été, la glace ne cesse de fondre, nous pataugeons dans des flaques d’eau, la banquise est fragile.

Réalisation : Françoise Augier

Production : Universcience, Ipev, CNRS Images

Année de production : 2012

Durée : 1min18

Accessibilité : sous-titres français