Actu de science Diffusé le

Un ours des cavernes découvert en Sibérie

La toundra sibérienne fond en été. Dans les marais qui dégèlent, amateurs et chercheurs retrouvent la faune qui vivait dans la région avant la fin de la glaciation...

Réalisation : Bernard Nomblot

Production : Universcience

Année de production : 2020

Durée : 2min10

Accessibilité : sous-titres français

Un ours des cavernes découvert en Sibérie

Se trouver face à un ours des cavernes n’est pas donné à tout le monde.

C’est ce qui est arrivé à des éleveur de rennes dans l’île Liakhov. 

Un cadavre gelé de cet animal disparu il y a 15 000 ans a été découvert cet été dans cette ile du nord de la Sibérie.

L’ours de l’île Liakhov est dans un état de conservation remarquable. La peau, les poils, la truffe et les organes internes sont en parfait état et vont être scrutés à l’Université Fédérale du Nord-Est à Iakoutsk. Les premières analyses montrent que l’animal serait mort il y environ 30 000 ans.

Le changement climatique actuel accélère ce genre de découverte. En été le sol gelé de la Sibérie du nord fond de plus en plus souvent et rejette des cadavres plus ou moins décomposés de l’ancienne faune préhistorique. Un ourson congelé a été découvert non loin de Iakoutsk cet été succédant à un poulain parfaitement conservé et à des lemmings et passereaux.

La découverte la plus spectaculaire est probablement celle de plusieurs lionceaux des cavernes. Deux lionceaux ont été trouvés en Yakoutie, à quelques mètres l’un de l’autre, mais les analyses ont révélé que 26 000 ans les séparaient. Les lionceaux sont partiellement tachetés, ainsi que le sont les lionceaux contemporains. Dans tous les cas possibles, l’ADN de ces animaux est récupéré et analysé, et des scientifiques coréens promettent de cloner ces espèces disparues d’ici quelques années. 

Ce n’est pas encore fait, mais la découverte que tous attendent c’est celle d’un chasseur préhistorique, avec ses vêtements et ses armes. Parmi tous ces animaux piégés par la glace et les marais, doivent aussi se trouver des humains. Leur découverte permettrait de mettre un visage sur nos ancêtres chasseurs cueilleurs.

Réalisation : Bernard Nomblot

Production : Universcience

Année de production : 2020

Durée : 2min10

Accessibilité : sous-titres français