Actu de science Diffusé le

Volcan sous-marin de Mayotte : des images inédites

En 2018, l’île de Mayotte a subi de nombreuses secousses sismiques, signe annonciateur de la naissance d’un volcan sous-marin. Du 17 avril au 25 mai dernier, dans le cadre de la mission Geoflamme, le navire océanographique Pourquoi Pas ? s’est rendu sur place pour prélever des échantillons et réaliser, grâce à un robot autonome, des images du volcan d’une précision inédite...

Retrouvez notre enquête Mayotte : naissance d'un volcan sous-marin

Réalisation : Véronique Marsollier , Delphine Bonnart

Production : Universcience

Année de production : 2021

Durée : 2min36

Accessibilité : sous-titres français

Volcan sous-marin de Mayotte : des images inédites

Volcan sous-marin de Mayotte : des images inédites En 2018, pendant plusieurs mois, un phénomène inédit et inexpliqué frappe l’île de Mayotte sous la forme de nombreuses secousses sismiques. À la grande surprise des scientifiques envoyés sur place, ces séismes annoncent la naissance d’un volcan sous-marin situé à 50 kilomètres à l’est des côtes de l’île, par plus de 3000 mètres de fond. Depuis deux ans, sous l’égide de plusieurs instituts de recherche français partenaires, une vingtaine de missions de surveillance se sont ainsi succédées auprès du 4e volcan actif de France. Et quelle activité ! En effet, le volume de lave émis en quelques mois est estimé à plus de 6 km3, soit l’équivalent d’une couche de plusieurs dizaines de mètres recouvrant la ville de Paris ! Mais aucune image en haute définition du volcan n’était encore parvenue aux scientifiques. Et de nombreuses questions restent en suspens, telles que le processus de création de ce volcan, l’origine du magma, l’impact des éruptions sur la vie sous-marine ou la composition chimique de l’eau alentour ? Du 17 avril au 25 mai dernier, dans le cadre de la mission Geoflamme, le navire océanographique Pourquoi Pas ? a été envoyé sur place pour répondre à ces questions. Durant 40 jours, les scientifiques ont déployé toute une panoplie d’outils d’investigation dont un robot autonome. Le submersible Victor, capable de plonger à 6000 mètres, a effectué 17 plongées d’une durée de 24 à 36 heures, permettant ainsi de prélever des échantillons mais aussi de réaliser des images d’une grande précision. On y distingue des laves en forme de tubes, typiques des éruptions sous-marines, avec des coulées ocres qui s’enchevêtrent, mais aussi des laves en forme de coussins. En certains endroits, la lave est noire et brillante, ce qui signifie qu’elle est récente. De fait, le volcan est né il y a trois ans, une micro seconde à l’échelle des temps géologiques ! En revanche, les images ne montrant pas de coulées en formation, le volcan serait en période d’accalmie. Jamais un volcan aussi jeune n’avait été étudié à de telles profondeurs. Les données récoltées durant la mission Geoflamme seront donc précieuses pour les vulcanologues mais aussi les géologues, les biologistes,et les océanographes !

Réalisation : Véronique Marsollier , Delphine Bonnart

Production : Universcience

Année de production : 2021

Durée : 2min36

Accessibilité : sous-titres français