Découvrez les 2129 actus du blob

Le tir inaugural de la fusée Ariane 6 est reporté au deuxième trimestre de 2022 à cause de difficultés techniques, aggravées par les conséquences de la crise du Covid-19, a annoncé jeudi l'Agence spatiale européenne (ESA).

La rampe de lancement de la fusée Ariane 6 en construction à Kourou, au Centre spatial européen en Guyane, le 5 mars 2020 © AFP/Archives Jody Amiet

La rampe de lancement de la fusée Ariane 6 en construction à Kourou, au Centre spatial européen en Guyane, le 5 mars 2020 © AFP/Archives Jody Amiet

Déjà repoussé une fois à la deuxième moitié de 2021, « le vol inaugural d'Ariane 6 est maintenant prévu pour le deuxième trimestre de 2022 », a annoncé le directeur du transport spatial européen de l'ESA Daniel Neuenschwander.

La décision a été prise à l'issue d'un Conseil de l'agence, tenu mercredi et jeudi, qui a aussi entériné un lancement inaugural du petit lanceur Vega-C en juin 2021, a précisé le directeur.

Il a expliqué que « le chemin vers les vols inauguraux des deux lanceurs doivent surmonter des défis techniques, dans un contexte de productivité réduite » à cause de la pandémie.

Il a cité en exemple deux parties du programme ayant pris du retard. D’un côté, le nouveau bras cryogénique qui reliera le lanceur à la tour de lancement, à Kourou, jusqu'aux derniers instants avant le décollage. De l’autre, l’unité de puissance auxiliaire (APU), un petit réacteur multi-rôle, « embarqué pour la première fois dans le lanceur » qui doit permettre de « pénétrer le marché des constellations de satellites ». 

Enfin, Daniel Neuenschwander rappelle que la pandémie a aussi eu des conséquences chez les industriels en Europe, « avec un impact sur des étapes clé du programme », en citant par exemple « l’impossibilité d'accéder à des bancs de tests ».