Bizarre ? Bizarre ! Publié le

Yin yang cosmique !

Etoiles, trous noirs et quasars : le Yin et le Yang de l’Univers. Ou comment les deux catégories fondamentales de la cosmologie chinoise permettent d’appréhender les lois de l’Univers. Avec David Elbaz, Laboratoire cosmologie et évolution des galaxies, CEA.

Un épisode de la série "Bizarre ? Bizarre !".

Réalisation : Caroline Ando , Barbara Vignaux

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 2min11

Accessibilité : sous-titres français

Yin yang cosmique !

Bizarre ? Bizarre ! David Elbaz – Ying Yang cosmique !  Bonjour, je suis David Elbaz. Je suis astrophysicien et j’aimerais vous raconter quelque chose de bizarre.Vous savez les Chinois, depuis l’Antiquité, disent que lorsque l’on pousse le Yang à son extrême, il devient Ying. Eh bien, c’est quelque chose qu’on observe quand on regarde l’univers. Une étoile qui fait typiquement vingt fois la masse du soleil rayonne pratiquement quarante mille fois autant de lumière que le soleil. C’est une source de lumière prodigieuse. Extrêmement yang, diraient les Chinois. Au bout de dix millions d’années, cette étoile a épuisé les réactions nucléaires qui se situent au cœur de l’étoile et elle s’effondre sur elle-même et à ce moment-là devient aussi lumineuse qu’un milliard de soleils. Elle devient l’extrême Yang, on ne peut pas faire plus puissant qu’une étoile en fin de vie, un milliard de lumière solaire. Eh bien, l’instant d’après, cette étoile se transforme en trou noir, l’astre de l’obscurité par excellence qui ne produit aucune lumière. L’extrême Yang est devenu Ying. Ce qui est encore plus bizarre, c’est que lorsqu’on a découvert des sources de lumière lointaines dans l’univers extrêmement puissantes, qui font mille milliards de fois la lumière du soleil, on a découvert que la source d’énergie au cœur de ces astres qu’on appelle des quasars, étaient des trous noirs super massifs, d’un milliard de fois la masse du soleil. Comment des trous noirs pouvaient-ils produire de la lumière ? Eh bien tout simplement parce que la matière qui tombait dans le trou noir, dont la gravité est tellement puissante, cognait, chauffait et produisait de la lumière. Ce ne sont donc pas les trous noirs que l’on voit, mais la matière qui tombe dans les trous noirs. Les trous noirs sont devenus les plus puissantes sources de lumière. N’est-ce pas tout à fait bizarre ? 

Réalisation : Caroline Ando , Barbara Vignaux

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 2min11

Accessibilité : sous-titres français