Bizarre ? Bizarre ! Dernière diffusion le

Génétiquement correct ?

Les convictions génétiques, c'est comme la politique : il y a celles de gauche et celles de droite. Démonstration avec Pierre-Henri Gouyon, professeur au Muséum national d'histoire naturelle.

Un épisode de la série "Bizarre ? Bizarre !".

Réalisation : Barbara Vignaux , Caroline Ando

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 2min24

Accessibilité : sous-titres français

Génétiquement correct ?

Bizarre ? Bizarre ! Pierre-Henri Gouyon – Génétiquement correct ?

Bonjour, je m’appelle Pierre-Henri Gouyon. Je suis biologiste et j’ai commencé en tant que généticien dans ma carrière de recherche et la génétique, c’est une drôle de science parce qu’elle a des conséquences ou des interactions avec la politique qui sont extrêmement étranges. Pour simplifier les choses, on peut dire que tout individu est le produit de ses gènes et de son environnement, plus un peu d’épigénétique, et donc c’est ça qui va faire qu’un individu est ce qu’il est. Le problème, c’est que parmi les différents individus, il y a des variations et que ces variations peuvent être attribuées soit à des variations génétiques soit à des variations de l’environnement. Chez les humains, l’environnement social, l’environnement éducatif, etc.  Or dans cette question de quelle est la part dans les variations que j’observe dans une population, des variations qui sont dues aux gènes et des variations qui sont dues à l’environnement, eh bien cette question, qui est une question scientifique, reçoit d’abord des réponses politiques. C’est-à-dire qu’en gros, pour simplifier : les gènes, c’est de droite et l’environnement, c’est de gauche. Si jamais vous avez quelqu’un qui vous dit que les individus sont complètement déterminés par le produit de leurs gènes, eh bien, cet individu-là, a des chances d’être quelqu’un plutôt à droite et si quelqu’un vous dit que les gènes n’ont aucune importance, que tout est déterminé par l’environnement social, eh bien là, vous êtes certainement en face de quelqu’un qui est de gauche. Et ça, ça rend la recherche en génétique particulièrement sur les humains extrêmement difficile parce qu’en fait, quand on fait une étude, on ne peut pas savoir à l’avance si on va trouver un résultat de droite ou de gauche. On ne sait pas avec qui on va être fâché et c’est vraiment une des bizarreries de cette science, c’est qu’elle mélange constamment des questions purement scientifiques et des questions politiques. Pour moi, c’est particulièrement difficile parce que je me sens – je vais être honnête – plutôt de gauche, même assez nettement, mais sur ce plan-là, j’ai toujours eu des difficultés avec mes amis parce que la peur du gène est quelque chose de terrifiant chez beaucoup de gens de gauche. 

Réalisation : Barbara Vignaux , Caroline Ando

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 2min24

Accessibilité : sous-titres français