Reportages Dernière diffusion le

Immersion dans un centre de recherche dédié aux chevaux

Créé en Normandie en 1999, le Cirale, dépendant de l’école vétérinaire de Maisons Alfort, s’est spécialisé dans les problèmes locomoteurs des chevaux. Les patients accueillis pour des soins vétérinaires permettent également la recherche. Le centre s’est récemment doté d’un espace aquatique, unique en Europe.

Réalisation : Charles Behr

Production : Universcience

Année de production : 2021

Durée : 5min07

Accessibilité : sous-titres français

Immersion dans un centre de recherche dédié aux chevaux

20210903_immersion_centre_chevaux.m4v

Speaker 1 [00:00:03] Au coeur du Calvados, c'est un pôle équestre qui, d'apparence, ressemble à tant d'autres et pourtant, ici, ce sont des vétérinaires et chercheurs qui sont en charge des pensionnaires. Un centre dédié aux soins cliniques est à la recherche dont Fabrice Audigier est le directeur. Speaker 2 [00:00:21] On reçoit vraiment des chevaux qui viennent de toute la France et même de l'étranger, qui sont envoyés par des vétérinaires pour des problèmes locomoteurs ou des causes qu'on appelle de contre-performance, c'est à dire que le cheval a du mal à réaliser son activité sportive. Speaker 1 [00:00:40] Parmi les derniers arrivés, Debelo, 8 ans. Il devrait séjourner ici deux semaines, un mois. Speaker 2 [00:00:46] Voyez un cheval de trot, un cheval de course qui a développé des lésions tendineuses et qui nous est amené pour, justement, le traitement de ces lésions tendineuses. Speaker 1 [00:00:57] S'il est envoyé ici, c'est parce que ce centre dispose d'un équipement à la pointe. Première étape pour Debelo : l'écographie. La sonde est placée sur la région tendineuse. Speaker 3 [00:01:11] Ce sont des ultrasons qui sont envoyés, en fonction des propriétés acoustiques des tissus. Ça renvoie et fabrique une image. Par rapport à l'humain ça va être la pilosité qui peut gêner, le poil. Donc souvent, vous avez vu comme avec ce cheval on a été obligé de tondre un petit peu avant. Speaker 1 [00:01:30] L'échographie permet de poser le diagnostic. La tendinite est bien visible. Speaker 3 [00:01:37] Ces deux images nous permettent vraiment de comparer le membre sain au membre lésé. On le retrouve ici ce ligament et voyez qu'il est déjà ici beaucoup plus gros que de ce côté là. Speaker 1 [00:01:49] Parmi les traitements pour Debelo, une thérapie par ondes de choc. Indispensable pour espérer reprendre prochainement la compétition. Mais surtout, il se prépare désormais à se jeter à l'eau. Voici une piscine dont s'est dotée récemment le centre, unique en Europe. Speaker 4 [00:02:09] Cette piscine, elle a une forme circulaire. On va pouvoir dans un premier temps pour habituer les chevaux, faire le petit tour ici. Donc il rentre par là, il fait un petit tour et ressort de ce côté. Une fois qu'il est habitué, on va pouvoir faire le grand tour qui fait environ 50 mètres. Speaker 1 [00:02:25] Premiers instants de nage pour Debelo. Pendant plusieurs tours il reste guidé par ses deux longes. La nage, son nouveau sport, le temps de sa cicatrisation. Dans l'eau, il ressent beaucoup moins les effets de ses 500 kilos. Speaker 4 [00:02:43] Sur une piste le cheval, il a un poids et il va aller vite. Ça va entraîner des contraintes sur le membre et sur le ligament. Donc, le fait de le mettre dans la piscine, ça va enlever ces contraintes et donc il va pouvoir garder une activité physique tout en évitant Speaker 3 [00:02:58] de léser le ligament. Speaker 1 [00:03:00] Grâce à cette fosse au milieu du bassin, les mouvements des chevaux sont analysés par les chercheurs. Speaker 4 [00:03:10] On a pu constater que les chevaux ne nageaient pas tous de la même manière. Il y en a certains qui sont très synchrones, qui vont trotter en nageant et d'autres vont avoir une allure de galop. Et puis, certains vont moins mobiliser les antérieurs et vont plus se propulser avec les postérieurs. Speaker 1 [00:03:28] Objectif d'une étude en cours : déterminer les muscles sollicités selon la méthode de nage. A terme, cela permettrait d'objectiver l'intérêt de cette activité qui fait encore débat. Speaker 3 [00:03:41] Des entraîneurs qui utilisent la nage dans l'entraînement du cheval. Ils en sont très contents, satisfaits. D'autres qui sont un peu plus réticents, justement par crainte d'éventuellement aggraver certaines lésions ou d'induire éventuellement certaines lésions. Et ça, ce sont des choses qui ne sont pas démontrées. C'est ce qu'on va essayer de mettre en évidence en analysant le mouvement du cheval. Speaker 1 [00:04:03] Cet autre mâle Valmayor permet-lui de mener des recherches sur la locomotion. Mais cette fois-ci, au sol. Pour lui, les séances se déroulent sur ce tapis roulant aquatique. Selon la hauteur de l'eau, les contraintes ne sont pas les mêmes, la façon de se déplacer non plus. Speaker 3 [00:04:21] Avec des hauteurs d'eau assez basses comme ici, vous voyez que le cheval va fléchir les membres, va monter plus haut. En fait, ça a un impact également sur son dos. Justement du fait qu'il fléchisse beaucoup les membres. Ça augmente l'amplitude des mouvements du dos. Ça peut avoir un intérêt, justement, de rééducation ou un intérêt sportif pour éventuellement renforcer certains groupes musculaires. Speaker 1 [00:04:45] Avec ces nouveaux équipements, la demande est grandissante. Chaque année, ce sont pas moins de 1100 chevaux qui sont accueillis dans ce centre normand.

Réalisation : Charles Behr

Production : Universcience

Année de production : 2021

Durée : 5min07

Accessibilité : sous-titres français