Le ciel se dessine Diffusé le

La Lune, d’un paysage à l’autre…

« Si la Lune n’existait pas, je l’inventerais. Pour moi, elle n’est pas un lampadaire éblouissant qui gâche le ciel des astrophiles, c’est avant tout le seul astre qui montre des paysages... » 

Un épisode de la série « Le ciel se dessine » où un astronome amateur pour qui le ciel est devenu familier, tant il l’explore, le scrute,  et le dessine, nous raconte son « bestiaire » de l’Univers.

Réalisation : Yseult Berger, Bernard Nomblot

Production : Le blob, l'extra-média (Universcience)

Année de production : 2018

Durée : 3min41

Accessibilité : sous-titres français

La Lune, d’un paysage à l’autre…

Lune :

Si la lune n’existait pas, je l’inventerais. Pour moi elle n’est pas un lampadaire éblouissant qui gâche le ciel des astrophiles, c’est avant tout le seul astre qui montre des paysages.

Et des paysages qui changent. Un petit télescope d’amateur peut montrer des détails  de quelques kilomètres sur un astre gros comme le quart de la Terre. Il n’y a rien de plus beau que de voir se lever le soleil sur un cratère, sortant de l’ombre. Chaque aspérité se découvre sous un éclairage rasant, dessinant petit à petit le contour du cratère. A chaque heure ou presque, l’aspect d’un lieu donné se modifie, en fonction de la lumière solaire.

J’ai été profondément marqué par les missions lunaires de la Guerre froide.  Les sondes Luna et les missions Apollo, ont laissé sur la lune bien plus que quelques débris métalliques. Ces sondes ont marqué de leur empreinte l’histoire de la Lune. Deux missions Apollo, les numéros 15 et 17 se sont posées dans des sites spectaculaires, et les ont explorés durant trois jours. Il m’arrive de regarder les bords de la Mer de la Sérénité, ou les rivages silencieux de la Mer des pluies et je revis alors ces moments où deux hommes, représentants de l’humanité entière se trouvaient seul sur un monde inconnu qu’ils avaient pour mission de déchiffrer. Revoir les pentes des montagnes explorées, découvrir le fleuve de lave refroidie arpenté par les astronautes, donne une vie à ces paysages. Enfin un peu d’humain, de sentiment dans ce monde mort de roche et de poussière.

Réalisation : Yseult Berger, Bernard Nomblot

Production : Le blob, l'extra-média (Universcience)

Année de production : 2018

Durée : 3min41

Accessibilité : sous-titres français