Interviews Diffusé le

Les ingrédients du vivant, mais pas la recette

Quelles sont les chances de trouver des formes de vie dans d’autres planètes du Système solaire ? L’exobiologiste André Brack (CNRS) explore le champ des possibles.

Réalisation : Barbara Vignaux

Production : leblob.fr

Année de production : 2019

Durée : 3min48

Accessibilité : sous-titres français

Les ingrédients du vivant, mais pas la recette

La vie terrestre est apparue il y a 4,5 milliards d'années dans l'eau, avec la chimie du carbone, tout le monde est d'accord là-dessus. Ce couple a des vertus très particulières. Nous recherchons des corps célestes qui présentent à la fois de l'eau à l'état liquide et la chimie du carbone. Quand ces deux ingrédients sont présents sur les corps, puisque la chimie est reproductible, c'est comme pour la pâtisserie. Si vous répétez la recette avec attention, avec les mêmes ingrédients, vous avez de fortes chances de réussir la recette. Nous estimons que pour l'origine de la vie, si on trouve à la fois de l'eau et la chimie du carbone, les chances d'apparition d'une vie extraterrestre sont réelles. Pour comprendre l'origine de la vie, nous, chimistes, aimerions être capables de reproduire en tube à essai des systèmes simples et vivants, c'est-à-dire présentant des qualités d'autoreproduction et d'évolution. Nous avons les ingrédients, donc les personnages, nous avons le décor, l'eau liquide, mais nous n'avons pas le scénario. Aucune des tentatives réalisées n'a donc abouti à la mise en place d'un petit robot chimique capable d'autoreproduction et d'évolution. L'idée que l'on a de la vie sur Mars a bien changé ces derniers temps, depuis que je m'intéresse à Mars pour démontrer la présence d'eau qui est maintenant avérée. Mars a connu d'énormes quantités d'eau, des océans et des mers qui ont disparu il y a 3,8 milliards d'années. On cherche la vie, non pas en surface car elle est brûlée par le soleil puisque l'atmosphère de Mars ne contient pas d'oxygène, donc pas de couche protectrice d'ozone. On va chercher une vie plutôt existante qui se serait réfugiée dans les sédiments sous le sol gelé et brûlé de Mars. La sonde européenne qui va se poser sur Mars en 2020 recherchera essentiellement des fossiles de vie, et non pas des bactéries vivantes qui pourraient encore exister sous le sol gelé de Mars en produisant du méthane. On ignore si ce méthane sous forme de traces dans l'atmosphère est d'origine biologique ou simplement géologique, minérale. La découverte de microbes serait déjà fantastique, et démontrerait que la vie est apparue sur Mars dans des conditions proches de celles de la Terre, il y a 4 milliards d'années. Sur les deux lunes de Saturne, Titan et Encelade, il y a bien la chimie du carbone, donc les ingrédients nécessaires au démarrage d'une vie potentielle, mais il manque l'eau car il fait trop froid, sur Titan comme sur Encelade. Si la vie existe sur une exoplanète et qu'elle pratique la photosynthèse, on détectera assez facilement de l'oxygène, de la vapeur d'eau et du CO2 dans son atmosphère s'il y en a. Et le cas échéant, cela signifie que cette planète a inventé la photosynthèse qui ne peut être que le produit de systèmes vivants.

Réalisation : Barbara Vignaux

Production : leblob.fr

Année de production : 2019

Durée : 3min48

Accessibilité : sous-titres français