Journal d’un archéologue du merveilleux Diffusé le

Surprises

Il peut être difficile pour certains de comprendre ce qui met en joie un archéologue. Il y a des découvertes parfois anodines comme ces fantômes de piquets ou encore cette capsule de bouteille. Sur les lieux du tournage du film "Peau d'âne" de Jacques Demy, l'archéologue Clara Filet explique ce jour-là comment repérer de subtiles traces de reconstruction, tandis que d'autres exhument des tessons de bouteille pour ensuite les assembler comme un puzzle.

Un épisode du "Journal d'un archéologue du merveilleux".

Réalisation : Pierre Oscar Lévy

Production : Universcience, Look at Science, Ciné Tamaris, Laboratoire Trajectoires, Vidéo de poche

Année de production : 2017

Durée : 6min13

Accessibilité : sous-titres français

Surprises

Petits carreaux

                              

Voix off Olivier Weller : Je m’appelle Olivier Weller, je suis archéologue qui fouille avec mon équipe le site de tournage du Film de Jacques Demy Peau d’âne. C'est ce que je raconte ici.

Olivier Weller : Donc ça fait combien de petits carreaux l'extrémité de la porte ?

Arielle Gévaudan : Jusqu'ici...

Voix off Olivier Weller : Avec Arielle Gévaudan, j’effectue le relevé, de tous les objets mis au jour. Nos observations seront les seules traces des emplacements de toutes ces découvertes, déplacées par la fouille. Puisque fouiller c’est aussi détruire.

Arielle Gévaudan : … Amas de métal oxydé.

Olivier Weller : Donc on voit pas de clou, pas de tête de clou ?

Arielle Gévaudan : Non pas de tête rien du tout.

Olivier Weller : Donc fragment de métal indéfinissable...

Arielle Gévaudan : Oui.

Olivier Weller :... dans sa gangue d'oxyde. Donc faudra nettoyer.

Arielle Gévaudan : Après c'est en 7-3 que tu as plastique et capsule.

Olivier Weller : Alors on va faire le plastique d'abord. Le plastique il est plié en 2 ou en 3 ?

Arielle Gévaudan : En 2 on dirait.

Olivier Weller : Ça fait bache.

Arielle Gévaudan : En 3.

Olivier Weller : En 3 ? On dirait plutôt de la bache.

Arielle Gévaudan : C'est un peu fin pour de la bache.

Olivier Weller : Ah c'est fin quand même. Donc... Je suis en 7-3. 7-3 ! Et à l'arrière du plastique, on a...

Arielle Gévaudan : D'autres bouts ouais.

6è colonne, au milieu du carré mais plutôt en bas, une petite boule, sans tête ni pointe.

Olivier Weller : Donc on est au-dessus du clou en fait.

Arielle Gévaudan : Oui.

Olivier Weller : Ça marche.

Arielle Gévaudan : Oh non, c'est pas vrai, Joëlle c'est ça que tu as marqué ?

Joëlle Rolland : Oui.

Olivier Weller : Quoi ?

Arielle Gévaudan : rien nouveau symbole !

Olivier Weller : C'est quoi ?

Arielle Gévaudan : J'en ai aucun idée.

Joëlle Rolland : XX

Arielle Gévaudan : C'est ton bout de coquille d'oeuf fossilisée.

Joëlle Rolland : Ah oui est mon bout de coquille d'oeuf fossilisée. C'est de la céramique.

Arielle Gévaudan : c'est pas de la céramique. Si ?

Joëlle Rolland : Ou c'est de la coqulle d'oeuf.

Arielle Gévaudan : Tiens, juge par toi même.

Olivier Weller : Coquille d'oeuf. Oh c'est rigolo. Moi je dirais un revêtement de quelque chose. Xxx

Joëlle Rolland : Si tu veux la matière elle est sur le sol quoi.

Olivier Weller : On n'a rien en platre ?

Arielle Gévaudan : Si on a des platres blancs.

Olivier Weller : Non, de plus fin.

Arielle Gévaudan : De plus fin, non.

Olivier Weller : C'est un morceau d'un récipient. Quelque chose qui appartient à un récipient.

Joëlle Rolland : On dirait que c'est toute la surface extérieure qui a sauté.

Olivier Weller : ouais c'est ça. C'était enduit les revêtements. Eh ben on va faire un nouveau petit symbole. Trop bien.

Arielle Gévaudan : Donc on a un très grand carreau de plexiglass. Ici. Avec là certainepent un éclat qui recolle.

Olivier Weller : Ce serait un carreau de fenêtre ?

Arielle Gévaudan : C'est ça. C'est à peu près la même taille avec le coin très droit.

Olivier Weller : Ok.

Arielle Gévaudan : Et après on a plein de fragments de miroirs.

Olivier Weller : Qui reposent dessus donc ?

Arielle Gévaudan : Voilà, et donc on le voit avec l'argenture qui fait briller.

Olivier Weller : Ok ok.

Arielle Gévaudan : C'est comme ça qu'on voit la différence.

Olivier Weller : D'accord.

Arielle Gévaudan : On a des morceaux de platre, on a des morceaux de céramique. On a des clous absolument partout. Mais surtout ce qui est intéressant, c'est que là on a des énormes morceaux de miroir.

Et c'est à peu près l'endroit où Peau d'âne casse son miroir quand elle entre dans la cabane. Elle ramasse un morceau de miroir, et elle a peur et il éclate par terre. Et on a beaucoup de morceaux ici. Ce qui correspond à peu près au positionnement.

Voix off Olivier Weller : Notre travail minutieux, rigoureux exige d’organiser quelques fois des récréations. C’est pour cela que j’ai invité ce soir Nicole Belmont la spécialiste de la tradition orale.

Nicole Belmont : Il y a que l'itinéraire est bien pire encore...

Réalisation : Pierre Oscar Lévy

Production : Universcience, Look at Science, Ciné Tamaris, Laboratoire Trajectoires, Vidéo de poche

Année de production : 2017

Durée : 6min13

Accessibilité : sous-titres français