La boîte noire Diffusé le

Un code lumineux

La physique quantique sera peut-être la réponse de demain à la sécurisation des données sensibles transmises via Internet... sauf si les pirates deviennent eux-mêmes quantiques !

Un épisode de la série "La boîte noire".

Réalisation : Jean-Pierre Courbatze

Production : Universcience, Inserm, CNRS Images, Inria, Le Miroir

Année de production : 2014

Durée : 2min37

Accessibilité : sous-titres français

Un code lumineux

Crypter les informations, c’est très utile pour tout ce qui est confidentiel : informations bancaires, diplomatiques, commerciales…
Pour ça, on a besoin d’un nombre secret : une clé de cryptage.
Mais il faut pouvoir l’envoyer… en secret.

Afin de transférer des données cruciales.
La physique quantique, celle des atomes et des particules, pourrait nous aider à sécuriser encore plus.
La physique des photons, des grains de lumière.

Prenons deux photons. Dans le monde quantique, ils peuvent être « intriqués ».
Ça veut dire que tout ce qui arrive à l’un, se répercute sur l’autre instantanément, quelle que soit la distance.

On code alors la clé, le nombre secret, avec des photons.

Et on l’envoie par fibre optique.
Si jamais un pirate essaie d’intercepter discrètement l’information sur le réseau…
… ça se voit tout de suite ! Car les photons sont intriqués. Le piratage est donc détecté immédiatement.
Dans ce labo, on travaille sur le cryptage quantique.
Les paires de photons intriqués sont créées ici. Un photon passe par ici, l’autre par là.

Mais le but est de passer par des réseaux télécom, des fibres optiques…

… avec des appareils plus industriels.
Pas facile, car au bout de 100 km de fibre optique, on perd 99% des photons.

Demain, pour échanger des données ultra-sécurisées, on aura peut-être des réseaux quantiques.

Réalisation : Jean-Pierre Courbatze

Production : Universcience, Inserm, CNRS Images, Inria, Le Miroir

Année de production : 2014

Durée : 2min37

Accessibilité : sous-titres français