« La science confinée » propose des interviews de grands scientifiques pour nous aider à mettre en perspective la période de confinement mondiale inédite que nous vivons actuellement. 

« Des centaines de milliers de personnes affectées dans leur deuil » 

Gaëlle Clavandier, sociologue et anthropologue

Sociologue et anthropologue à l’université Jean-Monnet de Saint-Étienne, Gaëlle Clavandier a beaucoup travaillé sur l’évolution du rapport à la mort, à la fois dans les modalités de sa prise en charge et dans ses représentations. Elle s’intéresse également au phénomène des « morts collectives », notamment dans le cadre de catastrophes. Autant de raisons pour suivre de près l’épidémie de SARS-CoV-2… Dernier épisode de la science (dé)confinée.

Lire la suite…

ⓒ Gaëlle Clavandier

Gaëlle Clavandier
Zaven Paré

Déso, les robots n’existent plus :-*

Zaven Paré, artiste et chercheur en robotique

Des géants de la Silicon Valley aux startups pleines de bonne volonté, de nombreux industriels mettent actuellement leurs machines intelligentes au profit des consommateurs confinés ou des malades en quarantaine. La fantasmagorie du robot hante à nouveau les esprits. Mais ces automates et autres appareils électroménagers bavards sont-ils des robots à proprement parler ? Pour l’artiste et chercheur en robotique Zaven Paré, la question ne se pose même pas. Les robots n’existent plus et n’ont jamais vraiment existé. 

Lire la suite...

ⓒ Zaven Paré

« On sait trop peu de choses sur l’épidémiologie de la faune sauvage »

Eve Miguel, chercheuse à l’IRD

Si toute l’attention est actuellement focalisée sur la Chine pour déterminer le point de départ de la pandémie de Covid-19, l’Afrique a beaucoup à dire – et à faire – en matière de gestion des maladies infectieuses d’origine animale. Eve Miguel porte un projet ambitieux pour faire collaborer ensemble sciences vétérinaires, sociologie et écologie au Zimbabwe.

Lire la suite...

ⓒ Eve Miguel

Eve Miguel
Serge Morand

« En Asie, il y a une culture de protection de la communauté »

Serge Morand, écologue et biologiste de l'évolution

Écologue et biologiste de l’évolution au CNRS et au Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement), Serge Morand mène des recherches sur les liens entre biodiversité et santé depuis dix ans. Il s’est installé en Asie du Sud-Est, une région du monde qui a su préserver, insiste-t-il, le respect des principes d’hygiène et de préservation d’autrui.

Lire la suite...

ⓒ Serge Morand

« Le confinement oblige à la créativité personnelle »

David Le Breton, anthropologue

Le confinement offre à David Le Breton un terrain d’observation privilégié. Professeur à l’université de Strasbourg, cet anthropologue et sociologue s’intéresse notamment aux représentations du corps, à la place du rire et au rôle de la sensorialité, auxquels il a consacré plusieurs livres. Silence, lenteur, plaisirs quotidiens : il place dans l’après-confinement ses espoirs d’un monde pacifié. 

Lire la suite...

ⓒ David Le Breton

David Le Breton
Florent Détroit

« Tous les cinq à dix ans revient l’hypothèse de l’épidémie fatale apportée par sapiens »

Florent Détroit, paléoanthropologue

Le confinement interrompt les chantiers de fouilles, mais libère du temps pour les lectures bibliographiques, les innovations pédagogiques et… la reconnaissance d’erreurs scientifiques passées ! Récit du paléoanthropologue Florent Détroit.

Lire la suite...

ⓒ Florent Détroit

« Sur Terre, lorsque quelque chose croît de façon exponentielle, cela finit très mal… »

Roland Lehoucq, astrophysicien

Il est bien difficile pour l’être humain de projeter sa pensée sur des cadences ou des échelles inhabituelles. Roland Lehoucq, astrophysicien inclassable féru de science-fiction, nous invite à considérer les points communs – insoupçonnés – entre la pandémie de Covid-19 et l’action des humains sur la planète.

Lire la suite…

ⓒ Roland Lehoucq

Roland Lehoucq
David Elbaz

« Le chaos introduit par ce virus, c’est l’illustration qu’on a du mal à gérer le long terme »

David Elbaz, astrophysicien

Les astrophysiciens jonglent au quotidien avec des échelles de temps très différentes, de la dizaine d’années à l’événement cosmologique. Une hygiène intellectuelle qui conduit à ne pas occulter le long terme au profit de l’immédiat… Épisode 5 de la série « La science confinée », avec des réflexions à bonne distance de David Elbaz, astrophysicien au CEA et vulgarisateur passionné.

Lire la suite…

ⓒ David Elbaz

« Sans les virus, nous ne serions pas là »

Chantal Abergel, virologue, et Jean-Michel Claverie, bio-informaticien

Chantal Abergel et Jean-Michel Claverie sont deux scientifiques dont les travaux ont bouleversé la connaissance sur les virus. Cofondateurs d’un laboratoire d’excellence à Marseille, pionniers dans l’étude des virus géants, ils sont concernés à plus d’un titre par la sévère mise à l’épreuve qu’impose actuellement SARSCoV-2 à l’espèce humaine… 

Lire la suite...

ⓒ Chantal Abergel et Jean-Michel Claverie

Chantal Abergel et Jean-Michel Claverie
Pierre-Henri Gouyon

« Une espèce restée seule concentrera les maladies sur elle »

Pierre-Henri Gouyon, biologiste

L’épidémie de Sars-CoV-2 surgit sur le terrain favorable d’un rapport dégradé entre nature et homme, et d’une biodiversité appauvrie, alerte la communauté des biologistes. Épisode 3 de la série « la science confinée » : discussion à distance avec Pierre-Henri Guyon, biologiste et professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle

Lire la suite...

ⓒ Pierre-Henri Gouyon

Le climat n’attend pas ! Le 6ᵉ rapport du GIEC doit s’écrire malgré la crise

Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue

En pleine rédaction du prochain rapport sur le changement climatique, les experts du GIEC s'inquiètent des conséquences de la crise sanitaire et du confinement sur la continuité de leur travail. Épisode 2 de la série « la science confinée » avec la paléoclimatologue française qu’on ne présente plus : Valérie Masson-Delmotte.

ⓒ Valérie Masson-Delmotte

Valérie Masson-Delmotte
François Forget

Missions spatiales perturbées : l’observation de Mars victime du virus ?

François Forget, planétologue

Spécialiste de l’exploration du Système solaire, l’astrophysicien François Forget (CNRS) est un habitué des voyages au long cours… par instruments interposés. Et le confinement l’effraie d’autant moins qu’il revient d’une mission de trois mois en Antarctique. Mais il s’inquiète de « trous » à venir dans les données récoltées par ses chères sondes martiennes, si délicates à programmer. 

ⓒ François Forget