Bizarre ? Bizarre ! Diffusé le

Prédire le passé

Les biologistes étudient le passé pour comprendre les mécanismes de l'évolution des espèces. Du coup, ils aimeraient bien prédire le cours des événements évolutifs. Mais c'est là que tout se complique… Avec Pierre-Henri Gouyon, Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité, professeur au Muséum national d'histoire naturelle.

Un épisode de la série "Bizarre ? Bizarre !"

Réalisation : Barbara Vignaux , Caroline Ando

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 1min45

Accessibilité : sous-titres français

Prédire le passé

Bizarre ? Bizarre ! Pierre-Henri Gouyon – Prédire le passé ? 

Bonjour, je m’appelle Pierre-Henri Gouyon. Je suis biologiste et je m’occupe d’évolution. Et s’occuper d’évolution c’est un drôle de travail parce qu’en réalité ce qu’on fait, c’est qu’on étudie le passé et on aimerait bien le prédire. Prédire le passé ? C’est un peu bizarre, comme idée. Mais ce qui est le plus extraordinaire c’est qu’on n’y arrive pas du tout, c’est-à-dire qu’on arrive à comprendre un certain nombre de processus dans l’évolution, mais par exemple si on se place au Jurassique et qu’on a tous ces dinosaures, eh bien prédire que seuls les oiseaux vont survivre et que tous les autres dinosaures vont disparaître, on ne sait pas le faire. On sait déjà des choses un peu étonnantes comme le fait que les oiseaux sont des dinosaures. Mais en revanche, on est incapable de prédire le passé, même si on le connaît. Et on en est incapable parce qu’il y a une somme de contingences dans les phénomènes évolutifs, des choses qui se sont passées, mais peut-être qu’il aurait pu se passer autre chose. En réalité, un des très grands évolutionnistes qui s’appelait Steve Gould a posé un problème à ses collègues en disant : « Alors, imaginons qu’on recommence l’évolution depuis le début. Qu’est-ce qu’on trouverait aujourd’hui ? ». Et personne n’a la moindre idée de ça et personne n’est d’accord sur le sujet. Il y en a qui pensent qu’on trouverait quand même un monde vivant qui ressemble à peu près à celui qu’on trouve actuellement.  D’autres qui pensent que ce qu’on trouverait, ça n’aurait rien à voir. C’était le cas de Gould. En tout cas, il y a très peu de gens qui pensent que l’arrivée par exemple des humains était inéluctable. 

Réalisation : Barbara Vignaux , Caroline Ando

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 1min45

Accessibilité : sous-titres français